La conduite supervisée


La formation en conduite supervisée est une forme de conduite accompagnée réservée aux personnes âgées de plus de 18 ans. Elle s’applique à la catégorie B du permis de conduire. Elle peut se faire soit directement à l’issue de la formation initiale (obtention du code de la route), soit après un échec à l’épreuve pratique de l’examen du permis de conduire. Elle implique une durée et un kilométrage parcouru minimaux ainsi que le respect de règles de conduite particulières.

Accessible à partir de l’âge de 18 ans.

 

1) Après la formation initiale

Le candidat peut choisir ce type de formation dès qu’il a achevé sa formation initiale.

Il doit, dans ce cas, avoir obtenu :

  • un accord préalable sur l’extension de garantie nécessaire de la société d’assurance qui assure le ou les véhicules utilisés pendant l’apprentissage.
  • et l’attestation de fin de formation (AFFI) prévue dans le livret d’apprentissage.

 

2) Le candidat peut opter pour cette formation, après un échec à l’épreuve pratique de l’examen.

Il doit, dans ce cas, avoir obtenu :

  • un accord préalable écrit de la société d’assurances auprès de laquelle a été souscrit le contrat pour le ou les véhicules utilisés pendant l’apprentissage sur l’extension de garantie nécessaire . Cet accord précise le ou les noms des accompagnateurs autorisés par la société d’assurances à assurer cette fonction.
  • et une autorisation de conduire en conduite supervisée délivrée par l’enseignant à l’issue d’un rendez-vous préalable de 2 heures comprenant une heure minimum de conduite et un bilan personnalisé.

L’accompagnateur doit être titulaire depuis au moins 5 ans du permis de conduire de la catégorie B. Il ne doit pas avoir fait l’objet d’une annulation ou d’une invalidation du permis de conduire durant les 5 années précédentes.

Déroulement de la formation
La durée minimale de la phase de conduite supervisée est de 3 mois et l’élève doit parcourir au moins 1.000 kilomètres (au lieu d’un an et 3.000 kilomètres pour l’apprentissage anticipé de la conduite).

Le véhicule utilisé doit être équipé d’un signe distinctif « conduite accompagnée » apposé à l’arrière.

L’élève doit participer à un rendez-vous pédagogique avec l’enseignant et un accompagnateur au moins.

Durant l’apprentissage, la vitesse est limitée :

  • à 110 km/h sur les sections d’autoroutes où la vitesse est limitée à 130 km/h,
  • à 100 km/h sur les autres sections d’autoroutes et les routes à deux chaussées séparées par un terre-plein central,
  • à 80 km/h sur les autres routes,
  • à 50km/h en agglomération.

 

LES EVALUATIONS DE DEPART DE LA CONDUITE SUPERVISÉE

Elles sont obligatoires est s’effectuent avant l’inscription.

SIMULATEUR

Toutes les évaluations de départ sont obligatoires est faites sur simulateur sauf pour les personnes à mobilités réduites.

Les 2 premières heures d’apprentissage à la conduite automobile pour les catégories B sont effectuées sur le simulateur.

Elles permettent à l’élève d’apprendre à diriger son véhicule, travailer sa trajectoire, ses démarrages-arrêt, monter et rétrograder les vitesses et démarrage en côte.

L’élève est dans des bonnes conditions de travail sans strass de la route et des autres usagers pour prendre ses repères.